Je veux expirer

et exprimer

mes émois et ma foi...

 

Libérer mes cris

et recevoir sa vie

sans raccourcis...

 

Enrichir mes aujourd'hui,

Eclairer les nuits..

Vivre à l'infini..

 


 

En mon coeur, j'avais pensé

Qu'il suffisait d'être aimé

Et je n'ai cessé de m'appuyer

Sur un bras qui semblait assuré..

 

En mon coeur, j'avais estimé

Avoir appris, m'être imprégnée

De sa Parole et de la vérité,

Je croyais avancer...

 

Puis l'orage est arrivé

J'ai été trempée

Délavée et essorée

Attristée et pressée..

 

Je me suis accrochée

Et je me suis abandonnée

Au règne puissant de la vérité

Et je réapprends à marcher...

 


 

 

 

 

J'ai soif de ta présence

de ton règne en magnificence

de Ta vie sans carence

de la plénitude de Ton alliance...

 

J'ai soif de plus de victoire

de l'éclat du grand soir

de voir s'enfuir le noir,

de la plénitude de Ta gloire...

 

 

 

 


 

El Roï Toi qui est vivant et qui voit

Toi qui règne, O mon Roi

Vois ma tristresse et ma croix

Viens apaiser mes émois..

 

Oui je te suis ettristement, je porte

Ma croix, parfois elle m'emporte

Et même quand Tu m'exhortes

J'ai mal et je fais la morte..

 

Mon coeur saigne et languis

Après ta présence infinie

Vers ce jour glorieux et béni

Qui nous réunira à Toi pour la vie...

 


 

Il vit en moi

Je le sens et je le crois;

 

Mon Dieu vit

En moi et agit;

 

Il m'instruit 

Et me conduit;

 

Il console et guérit

mon âme meurtrie;

 

Mon Dieu vit

en moi et agit;

 

Sa vie me remplit...


 

Il dit et la chose arrive

car sa Parole est créative;

 

Il annonce et féconde,

Ses bénédictions abondent;

 

Il ferme et interdit

et cela aussi s'accomplit;

 

Il ordonne à l'infini

Et sa Parole guérit;

 

Il ne s'énerve ni ne crie

mais tout prend vie...

 

Il fait ce qu'Il dit

Et sa Parole s'accomplit..


 

Quand arrive le jour de victoire

On ne marche plus dans le noir

On arrive au bout du soir

Et au début d'une nouvelle histoire...

 

Quand arrive le jour de liberté

Toutes les chaînes sont brisées

La vie manifeste sa beauté

L'aurore se dévoile toute perlée..


Quand arrive la fin du cauchemar

Le coeur s'élève et fait sa part

Le chagrin rapidement part

La joie se répand tôt ou tard


Ce jour-là est arrivé

Tout mon être veut célébrer

Sa Majesté et sa Bonté...


 

Dans ma solitude, 

Loin de mes habitudes

Tu révèles ta magnitude..

 

Dans ma tristesse

Tu  viens avec l'allégresse

Les brins de ma vie, tu les tresses...

 

Dieu tu es mon Père

Tu restes mon repère

Par toi, je persévère..

 


 

 

 

 

Je m'écrie Loué soit l'Eternel

Avec les anges, sur leurs ailes

Je m'envole et  j'interpelle

Mon coeur et ses émois qui s'emêlent..

 

Je m'écris Grand et Puissant

Est mon Dieu éternellement

Magnifique est Il au firmament

Extraordinaire tout simplement...

 


 

J'ai réellement et profondément confiance

En Celui qui conduit ma vie et la relance

Oui j'ai vraiment confiance

Je sais que chaque jour, Il protège son alliance..

 

Malgré les tempêtes et les tourbillons

Ma vie est cachée en Christ ma solution

Il est ma vie, ma passion..

 

Il m'avertit et me conduit

Il m'instruit et me construit

Il me console et m'édifie...

 

Oui j'ai pleinement confiance en mon Dieu...


 


 

Au creux de sa main

J'ai appris à lui confier mes lendemains

En m'assurant de Son soutient

Je m'élance au lointain...

 

Mon coeur allait vaciller

dans la colère endiablée

Son Esprit m'a rattrapée

Et sa Parole m'a éclairée..

 

Dans le secret de sa présence

J'ai écouté Son silence

J'ai été éblouie de Sa magnificence

Mon âme a été sauvée de l'errance...

 


 

Avec l'un, j'ai grandi

Avec l'autre, je muris

Et quand les soucis

Viennent hanter ma vie

C'est à l'autre que je me confie..

 

Son bras humain

M'a assuré un bon maintien

Mais ce bras divin

A assuré tous mes lendemains

Et c'est à Lui que je viens...

 

L'un et l'autre ne m'ont pas abandonnée

Mais le bras humain a souvent vacillé

Tandis que ce Maître divin est resté

Présent, efficace, fidèle: je dois le louer

Et le suivre jusque dans l'éternité...


 

Seule dans le silence

Je fais simplement l'expérience

De Sa glorieuse présence..

 

J'ai oublié mes habitudes

Et dans cette solitude

Je tourne le dos à mes certitudes...

 

Je reste à l'écoute

et coûte que coûte

J'avance sur cette route..


 

Les yeux tournés vers les cieux

C'est ainsi que j'ai choisi d'être heureux

Comme la terre est belle vue d'en haut

De là où tout devient beau !

 

Loin du tumulte des hommes,

L'altitude toujours gomme

Les contours confus en somme

Et ne laisse paraître de la  création que le dôme..

 

Comme cette fuite des nuages

Evanescente comme mon âge..

Le temps fait son ouvrage

Et chaque jour tourne une page...

 

Moi je garde les yeux fixés

Sur cette asmosphère toujours renouvelée,

Ces nouvelles opportunités

De le servir et de l'adorer...

 


 

S'il est un trésor que je désire

Et c'est tout ce qui m'inspire

C'est cette paix qui transpire

De mon Dieu et de son Empire..

 

Quand Il m'étreint,

Je ressens sa main

Et sa paix remplit mes lendemains

Mes pas alors trouvent son chemin..

 

Quand je chavire,

Il entend mes soupirs

Et malgré ceux qui conspirent

Il me fait éviter le pire..

 

Sa paix est plus précieuse,

Elle est plus enrobeuse,

Plus riche et bâtisseuse,

Elle ne me rend pas frileuse..

 


 

Quand l'Esprit s'agite en moi

Il calme de mon coeur les émois

Il booste mon courage et ma foi...

 

Quand l'Esprit oeuvre en mon coeur

Il apaise toutes mes douleurs

Il efface toutes mes peurs...

 

Quand l'Esprit agit dans ma vie

Il brise les liens et me donne un abri

Il renouvelle mon intelligence et mes appuis...

 

Quand l'Esprit saint habite en moi,

Il chasse du péché le poids

Et Il m'aide à marcher droit...

 


 

Ma vie dans sa main

Avance sur le chemin

Et à chaque lendemain

Rayonne par son Esprit saint...

 

Il règne en mon coeur

Une paix sans douleur

Malgré les heurts

Qui combat la peur..

 


 

Si la vie était un long fleuve tranquille

Elle ne tiendrait qu'à un fil

Etrangement ce qui se profile

Ressemble plutôt à une grosse pile..

 

Une grosse pile de soucis

Impossible à résoudre sans Lui.

Oui, ma vie sans Dieu serait sans pluie

Aride, inutile, finie...

 

Alors, j'ai appris

A ne m'appuyer que sur ce qu'Il dit

J'ai appris à laisser cette lumière qui luit

Envahir ma vie...


 


 

Ne pas céder à la mélancolie

Qui tente d'engourdir la vie

Ne pas céder à l'envie

de s'enfuir loin d'ici...

 

Regarder la nature et sourire

Observer et mûrir

Trouver les mots pour dire

Et la force d'agir..

 

Accepter de ne pas comprendre

Rester déterminé à apprendre..

Ouvrir son coeur et prendre

Le temps, savoir attendre..

 

Sa lumière jamais ne s'éteint

Son amour nous étreint

Et son soleil en nous peint

La direction et la beauté du chemin..

 


 

Nous voilà aux portes du temps

On vieillit et on sourit même quand

Les ennuis deviennent pesant...

Et le poids des ans troublant..

 

Chaque année, au nouvel an;

On rêve et on se surprend

A croire à tous les boniments

Que la société propose abondamment

 

Mon Dieu Lui ne change pas

D'année en année Il ne veillit pas

En Lui pas de triste trépas

Car son éternité ne faillit pas..;

 

Il vous fait évoluer et changer

Car son projet est de nous transformer

Peu importe le nombre de premier janvier

L'essentiel, c'est la réussite de son projet...

 


 

Pour célébrer Noël,

Il ne faut pas oublier celle

Qui reçut et accepta la nouvelle..

 

Mais il faut surtout se concentrer

sur Celui qui a accepté

De quitter sa gloire et sa Majesté...

 

Pour venir nous sauver

Il ne s'est rien épargné

Ainsi Jésus est né et mort pour nous racheter...


 

Parmi tout ce qui me donne des ailes

il y a toute l'histoire de Noël

L'attitude de Marie surtout m'interpelle...

 

Elle accueille l'ange à genoux

par l'amour qu'elle voue

à Dieu et c'est un modèle pour nous

 

Elle oublie tout de sa vie

devant le Seigneur, elle plie

et le Plan de Dieu s'accomplit..

 

Noël et une vie qui s'efface

Noël une vie qui prend place

Noël tant de vie et tant de grâce...


 

Dès les premiers rayons, alouride de rosée

rafraichie des gouttes de brume argentée,

elle a entrouvert sa corolle et s'est laissée

séduire et caresser par les rayons bleutés..

 

De même; tôt ce matin Il m'a réveillée

Sa douce présence m'a enlacée

et mon coeur s'est laissé relancer...

 

Le Seigneur sait manifester

chaque jour Sa bonté

et Sa formidable fidélité...

 

Jour après jour cette fidélité

peut nous garder et nous délivrer

Alors pourquoi douter ?

 


 

Il y des choses auxquelles je ne crois plus

Toutes ces voix et ces articles ardus

Ces gens-là savent tout

et n'aiment pas les doux...

 

J'ai tourné le dos à ces bavardages

Mon Dieu me guide vers de plus beaux rivages

sa sagesse et sa justice ont impacté

mon coeur toujours assoiffé...

 

C'est peu dire que je suis dégoûtée

de ces confuses vanités

certains sont surestimés

beaucoup d'autres dévalorisés..

 

Bas les masques et bastas

Plus de temps à perdre à ces jeux-là

ma vie a un prix payé  par son sang

Je veux donc vivre pour le firmament...


 

Je me suis calée au creux 

de tes doux yeux

pendant trop d'années

me voilà secouée..

 

J'avais trouvé un trésor

une vie en or

simple et scintillante

me voilà sur une pente...

 

Mais je cherche encore

dans cette vie qui mord

dans tes yeux embués

l'or de ces années..

 

Je sais que tu t'es trompé

reviens d'où tu es parti voguer

renonce à tant d'égarement

reviens à nos doux firmaments...

 


 

Parfois mon coeur s’abandonne à la déception

D’avoir trop aimé, et,  sans raison,

Il cède à une inondation de sanglots profonds...

 

Le réveil est souvent brutal,

Il me secoue et me rend toute pâle,

Il faut bien l’avouer.. j’ai mal.

 

Comme les fleurs qui se fanent,

Au crépuscule, mon coeur est en panne,

Oui, mon coeur est en panne...

 

Mais je m’élancerai encore et encore,

Mon Dieu guérit ce chagrin qui me mord,

Et ce désespoir qui veut m’envahir à tord...


 


 

L'harmonie de Tes couleurs..

Les alizés charmeurs,

Bercent mon coeur

De ta grande douceur...

 

Ces palmes légères 

Se balancent dans les airs

Chantonnent en vers

Et me poussent à me taire...

 

Je garde le silence,

Je loue ta patience,

Je reconnais ta magnificience,

Et doucement j'avance..

 

Ta main me quide avec douceur

Mon coeur abandonne ses peurs

Mes lendemains revêtent d'autres couleurs

Car je suis sur  le chemin du bonheur...


 

Toi O Jésus qui n'a pas choisi

de cette drôle de vie

ni la facilité ni le joli...

 

enseigne moi la patience

garde moi dans ton effervescence

fais moi chérir l'innocence...

 

Toi qui a tout supporté

qui ne t'ai jamais rétracté

garde moi dans ta témérité...

 

Toi qui a contemplé la joie

de loin qui a vu ma foi

aide moi à porter ma croix...

 


 

J'ai contemplé ta beauté

dès le matin bleuté

et malgré mes larmes j'ai cherché

à continuer à t'adorer...

 

Il faut dire que le ciel m'a aidé,

il a paré le firmament de toute sa beauté,

dès l'aurore il s'est éclairé

de pourpre et de couleurs nacrées...

 

Toujours, il exprime ta bonté,

toujours il sait m'attirer

toujours ta paix il fait briller..

Oui, je vais continuer à t'adorer...

 


 

Ce matin je suis venue chercher

la paix et la liberté

je suis venue pour retrouver

ma sérénité...

 

J'ai cru longtemps

qu'avec un Dieu épatant

Les soucis ne pouvaient être exorbitants

et pourtant...

 

De jours en mois

malgré ma foi

c'est l'escalade des émois

mais c'est Dieu qui pourvoit...

 

Je suis donc venue 

me mettre à nue

continuer à croire comme une têtue

et à chanter turlututu...

 


 

Quand le ciel s'assombrit

la beauté s'évanouit

et la joie s'enfuit...

 

Pourtant tous les rayons

font rayonner les saisons

et enflamment tous les tons...

 

Ceux du couchant rayonnent merveilleusement

Ceux du levant chassent la brume efficacement

en tout temps ils assurent un splendide rayonnement !

 

La vie est là : les larmes et les chagrins

assombrissent parfois le chemin;

mais la vie sait faire rayonner nos lendemains...

 

Quand Dieu nous tient 

Peut importe le chemin

Il nous guide vers notre destin...

 


 

Une goutte d'eau s'écoule 

la rosée mouille un oiseau qui roucoule

cette goutte d'eau qui roule

enfle et fait le tour...

 

quand tout s'écroule

 c'est un flot qui coule

et des vagues qui ourlent..

 

Quoi de commun entre la rosée du matin

et les flots ourlés du chagrin

le rafraichissement c'est certain...

 

 


 

Après la pluie le beau temps

dit le dicton très justement

Elle n'est pas toujours bienvenue

Mais elle fait tout briller, sous la nue..

 

Telle cette pluie qui arrose mon coeur

Après les larmes de douleurs

Elle fait briller ma foi dans le Seigneur

Et me rapproche de Sa splendeur...

 

Dans cette alternance de pluie et de soleil

Mon coeur à ses pieds s'émerveille,

et dans le silence de son amour,

j'entends sa douce voix, toujours...


 

L'amour d'une fleur est éphémère

Il ne dure que le temps de l'amer

L'amour d'une mère

Est déjà plus sincère...

 

Mais l'amour de Dieu

c'est ce qui rend heureux

Il ne rend pas toujours joyeux

Mais il faut de chacun un bienheureux...

 

Il cherche à consoler et à fortifier

Il soutient et sait réconforter

Il chemine à vos côtés

et vous permet de vous élancer...

 


 

Quand la vie est belle

Elle vous porte sur ses ailes

Elle vous enivre et vous appelle 

Joie et amour tout s'entremêle..

 

Quand la joie s'en va

l'amour recule de quelques pas,

On oublie et on ne sait pas 

Car dans l'euphorie on n'apprend pas...

 

Quand l'amour recule, le chagrin

Tout doucement vous prend la main,

il tournoie et enlace vos lendemains

au point que le coeur en perd son latin...

 

Mais la vie, en fait, est dans Sa main,

Pas dans les doux refrains...

La vie est dans Ses chemins

Avec Son amour pour aujourd'hui et demain...


 

Sa grâce a suffit

Pour faire jaillir la vie,

purifier ce qui avait été sali,

restaurer ce qui avait été maudit..

 

Ma foi a suffit pour redonner vie

a ce qui avait péri,

pour guérir mon âme de ses maladies

et me laver de mon ignominie...

 

 


 

Toutes les couleurs de l’amour

ont brillé dans ce jardin

Toutes les couleurs du toujours

ont été étalées par sa main...

 

Même la rosée du matin

Fut émerveillée 

Quand, là, de son sein,

Il a libéré tant de beauté...

 

De parfum en parfum,

Les fleurs ont rivalisé d’éclats

Et aucun nuage, non pas un

N’a osé ternir leur falbala...

 

Quel danse au petit matin,

dans ce premier jardin,

étincelant et si serein,

et que de vie, dans ce jardin divin...

 


 

Si je devais me fier 

à mes désirs et souhaits

je ne pourrais pas pénétrer

dans ma divine destinée...

 

Si je devais m’arrêter

à chaque démêlé 

pour trouver qui solliciter

je n’arriverai pas au sommet...

 

Mais je sais mieux,

Je sais interroger les cieux,

frapper, demander à mon Dieu

et me positionner pour vivre heureux...

 


 

Pouvons nous égaler

de cette rose la beauté ?

Pouvons nous rivaliser

avec elle en fragile majesté ?

 

Le même Créateur 

qui ordonna sa splendeur,

nous a créées à la même heure,

avec la même ferveur...

 

Nous sommes donc belles

d’une beauté qui émerveille,

et ce qui en nous sommeille,

s’épanouit sous Ses ailes...

 

Cette rose me rappelle

que mon destin m’appelle,

née pour embellir, mes qualités Il mêle

pour me rendre toujours plus belle...

 


 

Un matin, à peine éveillée

je me sentie happée;

C’était comme si un messager

était venu me souffler:

-Ne regarde pas le poids de l’âge

Chut, sois sage;

 

Observe le manguier

regarde bien l’amandier

Va voir le fromager centenaire

et tous ces arbres toujours verts...

 

La nature ne te montre-t-elle pas

que le temps passe et ne s’attarde pas

mais, la vie même quand elle s’en va

reste sous le contrôle de son bras ?

 

Allons, lève les yeux et vois

l’immensité de sa présence autour de toi

le règne de son amour en toi,

contemple tout cela et crois...

 

 


 

Il les créa si belles que même le ciel

sourit quand elles s'éveillent..

Dieu les as dotées de toutes sortes de merveilles

Et sur elles, Il veille...

 

Leurs corolles rayonnent 

Leurs couleurs nous étonnent

Elles ne parlent ni ne chantonnent

Nous égaient  jusqu'en automne..

 

Dieu a ainsi doté

Les fleurs d'une fragile beauté

Les a utilisées pour manifester

Sa grâce et Sa bonté

 

A quoi vous sert votre beauté ?

 


 

 

 

 

Potentiellement dangereuse

je me suis crue heureuse

pourtant,comme cette fleur peureuse

je suis restée fermée et creuse.

 

 

Un jour, le soleil a lui

la vraie vie s’est épanouie

je me suis abandonnée, réjouie..

Tout en moi a été converti !

 

 

Tout en moi a explosé

la coquille dure s’est brisé

et tout mon potentiel a été libéré

tandis que mon coeur était régénéré...

 

Il fait resplendir ma vie comme un bouquet

Il console mes émois et me fait avancer

Il rafraichit mon coeur et m’aide à m’élancer

vers une radieuse destinée...

 


 

Une goutte de rosée m’a accueillit

au jardin, ce matin; je m’en suis réjouit

elle sautillait de bonheur :

« Viens dit-elle ouvre ton coeur... »

 

Ce fut une leçon de bonheur

tandis que de fleurs en fleurs

elle déposait son humide humeur;

pas une fleur ne résistait à sa douceur...

 

Tout le jardin fut saisi de fraîcheur

tout s’éveillait dans la bonne humeur

Un pétale puis l’autre et toutes les couleurs

s’entremêlaient et rayonnaient en choeur...

 


 

 

Quand les fleurs, belles,

chuchotent entre elles

Quand leurs voix se mêlent,

de quoi parlent -elles ?

 

De leur destin,

de cet éphémère divin

qui malgré la beauté du jardin

les fait frissonner dès le matin...

 

Bientôt cette beauté fanée

devra doucement s’effacer,

ou plutôt se transformer,

en une vie plus fruitée..

 

Car, ce fragile destin

essentiel au jardin,

comporte en son sein,

un fruit serein...

 

N’est ce  pas là l’ordre divin,

le  génie de sa main,

l’amour de ce coeur souverain,

pour pourvoir à tous nos besoins ?