Focalisé sur l'invisible..

Romains 1:20

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables

 

2 Corinthiens 4:17

Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure,

 

4:18

un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.

 

Pour tenir ferme et progresser en maturité, dans sa marche avec le Seigneur, il faut pouvoir se focaliser sur l’invisible. C’est une compétence indispensable. Comme toutes les compétences, elle est constituée de savoirs, de savoir-faire et d’attitudes.

 

La connaissance de la Parole de Dieu, la ferme assurance qu’elle est vérité et somme totale de tout ce que le Seigneur veut nous enseigner, permet de s’affranchir des vérités relatives, fluctuantes de la société, des standards changeant qui ne permettent plus un positionnement stable. Ces savoirs, quant à Dieu, ses lois, ses principes tiennent toute l’ossature de notre être spirituel en place, solidement accrochée à la présence de l’Eternel. Ainsi nous entrons dans le repos de la foi par la ferme assurance que la Parole de Dieu fait loi, et en lui permettant de gouverner nos vies.

 

L’invisible de Dieu devient non seulement tangible mais si réel qu’il préside à tout notre fonctionnement interne, permettant un alignement de la chair et de l’âme avec l’esprit rempli de et connecté à l’Esprit Saint. Cet alignement et cette connexion aux perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle, sa divinité agissent en nous si efficacement que nous en sommes transformés pour finalement être capables de tendre de tout notre être vers ce qui plaît au Seigneur, et, quelles que soient les circonstances, de rester déterminés à accomplir sa volonté.

 

Ces perfections invisibles, d’autre part, tandis que nous les contemplons, dans la louange et l’adoration agissent en nous si puissamment qu’elles nous transforment en la même image, par le Saint-Esprit. Plus nous regardons à l’invisible de Dieu, plus nous sommes métamorphosés pour devenir semblables à l’image de son Fils (Romains 8:29). Tant que nous focalisons nos pensées et notre coeur sur les perfections invisibles de l’Eternel, plutôt que sur les choses visibles, passagères de ce monde, nous évoluons, nous mûrissons, car nos pensées sont élevées à un niveau supérieur de compréhension, d’appropriation personnelle de la vérité.

 

Notre âme progressivement se fortifie en Dieu, se projette dans d’autres perspectives, se soumet au plan divin, tout en construisant jour après jour, un idéal éternel qui nous enracine dans le Royaume et nous stabilise dans notre marche au quotidien.  Nous acquerrons ainsi d’autres savoir-faire: nous apprenons à nous détourner des futilités, à mieux gérer notre temps et nos ressources. Nous maîtrisons mieux la capacité de nous décentrer des situations, de prendre du recul; nous nous protégeons de la tyrannie du ici et maintenant, de la tyrannie du besoin de paraître pour nous attacher à l’authentique. 

 

Notre attachement à la présence de Dieu nous amène à faire le choix de ce qui épuré, éprouvé et débarrassé de vanité. Nous sommes en permanence à l’écoute, non plus de nos propres désirs, mais de ce que nous procure les perfections invisibles de Dieu. Nous sommes capables de passer par des changements sans être déstabilisés, car nous sommes focalisés sur l’invisible de la volonté de Dieu, plutôt que sur la manifestation visible des choses. Nous sommes décidés à continuer à apprendre, à nous former, pour devenir de plus en plus aptes à l’accomplissement de la volonté de Dieu. 

 

Quand nous sommes ainsi connectés aux perfections invisibles de Dieu, le « je », le « moi » passe au second plan. C’est ce que Dieu dit qui nous motive. C’est pourquoi nos attitudes changent, progressivement. Nous sommes capables d’abstraction. Nous n’avons plus besoin de posséder, du contact avec le concret pour comprendre: nous pouvons nous savoir victorieux avant de vivre la victoire, parce que notre foi est devenue abstraite et pourtant bien réelle et très performante.

 

Nous sommes capables de remobiliser les acquis, les savoirs tirés de l’expérience, la sagesse que nous procure le Seigneur tandis que nous marchons dans sa présence. Nous sommes remplis d’enthousiasme parce que nous nous appuyons sur les perfections invisibles de l’Eternel, sa puissance éternelle, sa divinité et pas sur les choses visibles et passagères. Nous fondons notre positionnement sur les vérités éternelles de sa Parole.

 

Ainsi, en toutes circonstances, nous pouvons demeurer en Lui, stables, fermes, résolus et efficaces. Nos désirs épurés et purifiés ne nous causent plus de tiraillements destructeurs et notre foi communique de la profondeur à nos pensées. Nous sommes donc pleins de vitalité, renouvelant nos forces, notre espoirs, nos capacités jour après jour. Ce repos procuré par la foi résolue et ferme, est synonyme de vitalité parce que nous permettons à l’Esprit Saint de nous communiquer l’inspiration, la direction, l’espérance dont nous avons besoin pour avancer.

 

Cette focalisation sur l’invisible, cette capacité à fonctionner avec des concepts divins nous permet de rebondir, même après de grands échecs ou des évènements douloureux, et de continuer à nous déployer. Les talents, les aptitudes, le potentiel de chacun, peut alors se développer jusqu’à prendre la dimension que le Seigneur veut lui donner pour l’utiliser à sa gloire. Rien ne peut faire obstacle à la volonté de Dieu pour nous. 

 

Notre attitude devient donc un positionnement ferme et résolu vis à vis des choses de la vie: quoi qu’il arrive nous sommes déterminés à permettre au Seigneur de se glorifier dans nos vies. Focalisés sur Lui et non sur nous mêmes, nous sommes capables de prendre notre croix et de le suivre, même sur les via dolorosa de la vie. Nous sommes capables de sacrifice, de payer le prix de la gloire de Dieu, nous sommes attachés aux perfections invisibles de l’Eternel afin qu’elles deviennent visibles pour tout ceux qui veulent les voir. 

 

Cette capacité de détachement vis à vis des choses visibles de ce monde nous amène à pouvoir rayonner en Dieu. En fait, c’est la gloire du Seigneur qui va rayonner en nous et à travers nous. Ce rayonnement se manifeste de manières différentes selon les individus, mais il permet de projeter autour de nous l’image du Dieu invisible, afin que d’autres la voient et croient à leur tour.

Je suis convaincue, que nous avons sans doute trop focalisé le peuple de Dieu sur le bien-être, les promesses de confort, de prospérité, de possession matérielles. Trop centré sur les choses visibles, la gratification des besoins matériels, il est difficile au plus grand nombre de suivre Dieu, jusqu’au rayonnement qu’Il a prévu pour chacun de nous.

 

 

Nos coeurs doivent s’affranchir davantage du modèle du monde, en pensée, en désirs, en aspiration profonde. Nous devons avancer vers une plus grande focalisation sur les choses invisibles de Dieu.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0