Education

Hebreux 12:9-10

D'ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ?
Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon ; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté.

Ah l'Education.. On n'aura jamais fini  d'en parler... aujourd'hui pourtant, ce verset m'interpelle. Je suis moi-même parent, et à la lecture de ce passage, je me suis arrêtée parce qu'il permet à Dieu de m'apporter des réponses. Quand on est jeune parent, il est facile de se persuader de faire les bons choix pour son enfant. On revendique des choix pertinents, on se cabre même, et on s'attend à récolter les fruits de ses efforts.
Quand, en plus on est croyant, assidu aux nombreuses réunions, séminaires, conférences destinés aux familles, on se croit suréquipés et à aucun moment, on envisage l'échec. Une jeune maman chrétienne est souvent particulièrement investie dans la vie de ses enfants et ne ménagent pas ses efforts, pour faire rayonner sa progéniture. Le temps passe, et il passe plutôt vite, quand on y pense!
Bientôt, on doit s'engager dans la bataille de l'adolescence, et déjà, certains événements nous surprennent. Mais on ne lâche rien et avec une foi de conquérant, on livre chaque bataille , même si on ne les remporte pas toutes.

En résumé, chacun fait de son mieux: les prières abondent, l'attention est permanente et sans cesse l'équilibre entre les sanctions et les encouragements doit être réajusté. Pluis vient le temps où nos enfants sont devenus adultes. Le caractère qu'ils s'efforçait d'exprimer, pendant l'adolescence, est maintenant manifeste. Souvent, à ce stade, malgré tous nos efforts, on est étonné par certains choix, certaines décisions.

Alors, force est de constater que nous avons fait notre part, mais beaucoup reste à faire. Le reste se fera entre chacun de nos enfants et Dieu lui-même. Nous avons agit, en naviguant à vue, mais Dieu les connaît vraiment. Nous avons cherché à leur inculquer des valeurs, des habitudes, des éléments nécessaires pour la vie en société, mais Dieu va former leur coeur. Nous les avons entraînés pour les rendre capables de certaines performances, mais c'est Dieu qui les rendra vraiment productifs.

Nous leur avons appris à obéir, mais Dieu leur apprendra la soumission. C'est en Jésus qu'il acquerront la vraie liberté, la vraie vie. Nous ne leur avons donné que quelques rudiments, le plus important est ailleurs. Quand ils deviendront de vrais fils de Dieu, ils seront vraiment instruits comme des enfants, par le Père et en grandissant, ils ne s'en détourneront pas. Ils se détournent, parfois, de ce que nous leur avons enseigné, mais quand Dieu les instruit, Il les établit dans la vraie vie.

Nos enfants ont besoin d'êtres instruits, d'être guidés, mais Ils ont surtout besoin d'être amenés au stade où ils pourront discerner la voix de Dieu et y répondre, comme le jeune Samuel. Même quand ils ont été élevés dans l'Eglise, ils devront un jour faire le choix de permettre à Dieu de les éduquer au point de les transformer de sorte qu'ils puissent vraiment vivre cette vie "Zoe" que Jésus nous a promise et qu'Il a rendue possible par sa mort et sa résurrection..

Écrire commentaire

Commentaires: 0