Comme Esther...

 

Esther 2:6-8

Il y avait dans Suse, la capitale, un Juif nommé Mardochée, fils de Jaïr, fils de Schimeï, fils de Kis, homme de Benjamin,

qui avait été emmené de Jérusalem parmi les captifs déportés avec Jeconia, roi de Juda, par Nebucadnetsar, roi de Babylone.

Il élevait Hadassa, qui est Esther, fille de son oncle ; car elle n'avait ni père ni mère. La jeune fille était belle de taille et belle de figure. A la mort de son père et de sa mère, Mardochée l'avait adoptée pour fille.

Lorsqu'on eut publié l'ordre du roi et son édit, et qu'un grand nombre de jeunes filles furent rassemblées à Suse, la capitale, sous la surveillance d'Hégaï, Esther fut aussi prise et conduite dans la maison du roi, sous la surveillance d'Hégaï, gardien des femmes.

 

1/Courage et faveur

C'est dès ce moment de sa vie qu'Esther fait preuve de courage, en quittant son foyer modeste auprès de son oncle, pour rejoindre ce palais , ce milieu si différent et totalement inconnu. Comme Ruth Esther est fidèle et obéissante, bien qu'il semble bien qu'elle n'ait pas eu vraiment le choix. En tout cas, on ne l'entend pas se rebeller. Dès son arrivée, quelque chose en elle, lui vaut les faveurs du gardien des femmes, autant dire de Dieu. Ce courage place Esther d'emblée au coeur de son destin, et fait d'elle tout à la fois un acteur de la grâce de Dieu et un bénéficiaire.  

Ainsi va la vie en Dieu pour nous. La grâce de Dieu nous accompagne et nous ouvre bien des portes, mais c'est par la foi et souvent le courage que nous nous engageons volontairement dans le plan de Dieu. Sans courage, dans l'épreuve et la difficulté, nous sombrons corps et biens, malgré la présence et l'aide de Dieu.

 

Esther 2:17 Le roi aima Esther plus que toutes les autres femmes, et elle obtint grâce et faveur devant lui plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit la couronne royale sur sa tête, et la fit reine à la place de Vasthi.

Le caractère d'Esther ajoute sans aucun doute à son attrait et fait rayonner sa beauté. Ceci provient de l'innocence de son coeur et l'absence de duplicité. Esther n'est pas ambitieuse, elle n'est pas orgueilleuse, elle ne semble pas se "prendre la tête" comme on dit aujourd'hui. C'est pourquoi le moment venu elle pourra faire preuve de courage, parce que son intégrité lui permet de s'appuyer sur Dieu.

Ainsi en est il aussi pour nous, quand nos qualités de coeur, cette beauté intérieure dont parle l'apôtre Pierre nous font rayonner, nous savons que Dieu oeuvre en nous et par nous à l'accomplissement de sa volonté. Il faut donc tenir ferme avec courage, refuser les compromis et les raccourcis. 

 

2/Courage et sagesse

Esther a compris l'enjeu de la situation dans laquelle elle se trouve. Mardochée lui a bien expliqué en peu de mots, que sa présence au palais faisait partie du plan plus global de Dieu pour tenir en échec les plans de l'ennemi contre son peuple. La destinée d'Esther s'expliquait  tout d'un coup et son titre de reine, prenait tout son sens. Esther comprit donc vite qu'elle n'était pas au palais seulement par volonté du roi mais surtout par celle de Dieu. 

Mais Esther n'est pas spontannée et irréfléchie. Elle connaît la puissance de la prière, et c'est son premier recours. Non seulement, elle a compris, est s'est aussi décidé à rentrer dans sa destinée pour accomplir la volonté de Dieu. Elle recherche donc l'intervention du Seigneur avant de se précipiter follement devant le roi. Esther sait qu'elle est belle, mais elle ne s'appuie pas sur cette beauté charnelle , elle ne compromet pas la réussite du plan de Dieu par arrogance, ou orgueil. Elle est sage car son recours premier, son appui, ce qu'elle recherche c'est la présence et l'intervention de Dieu. Elle veut savoir quoi faire et comment le faire.

Certes la beauté d'Esther servira à l'accomplissement de cette mission périlleuse mais une beauté que Dieu utilise, pas Esther. Nous aussi nous devons apprendre à nous offrir en sacrifice vivant (Romains 12:1-2) pour que Dieu renouvelle notre intelligence, régènère nos talents, et ce qui caractérise notre personnalité. Quand nous sommes ainsi transformés à la gloire de Dieu, par le Seigneur l'Esprit 2 Cor 3:18, nous pouvons alors être utilisés par le Seigneur.

 

Rappellons que nos qualités charnelles ne peuvent accomplir la volonté de Dieu? Nous devons nous abandonner entre ses mains, être modelés et transformés avant que sa main puisse nous placer au coeur de sa volonté.

 

3/Courage et patience

Esther 5:2-8

Lorsque le roi vit la reine Esther debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux; et le roi tendit à Esther le sceptre d'or qu'il tenait à la main. Esther s'approcha, et toucha le bout du sceptre.

Le roi lui dit : Qu'as-tu, reine Esther, et que demandes-tu ? Quand ce serait la moitié du royaume, elle te serait donnée.

Esther répondit : Si le roi le trouve bon, que le roi vienne aujourd'hui avec Haman au festin que je lui ai préparé.

Et le roi dit : Allez tout de suite chercher Haman, comme le désire Esther. Le roi se rendit avec Haman au festin qu'avait préparé Esther.

Et pendant qu'on buvait le vin, le roi dit à Esther : Quelle est ta demande ? Elle te sera accordée. Que désires-tu ? Quand ce serait la moitié du royaume, tu l'obtiendras.

Esther répondit : Voici ce que je demande et ce que je désire.

Si j'ai trouvé grâce aux yeux du roi, et s'il plaît au roi d'accorder ma demande et de satisfaire mon désir, que le roi vienne avec Haman au festin que je leur préparerai, et demain je donnerai réponse au roi selon son ordre.

 

On pourrait penser que c'est par manque de courage que la reine Esther ne révèle pas tout de suite au roi ce qui la chagrine. Pourtant sa démarche, sa venue devant le trône sans y avoir été invitée, au péril de sa vie  prouvent le contraire. Esther est sage et probablement patiente. Il semble qu'elle attende les instructions de Dieu vers lequel elle s'est tournée dans le jeûne et la prière. 

En tout cas, elle fait bien d'attendre, car Dieu a prévu des étapes successives pour la réalisation de son plan.

Souvent, dans nos vies, la pression des circonstances nous précipitent dans des décisions; jugements et raisonnements hâtifs et sommaires. En confondant vitesse et précipitation, nous agissons trop souvent avant le temps de Dieu et nous aboutissons à des désastres. Nos émotions nous jouent trop fréquemment de mauvais tours, elles nous rendent sourds aux avertissements du Seigneur et nous poussent à régler des problèmes par nous mêmes, dans la chair. Le résultat n'est alors, jamais à la hauteur de nos attentes; la frustrations s'ajoute, ensuite, à la confusion. Donc Esther attend et fait bien selon que les Ecritures affirment: Esaie 40:31 Ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force;ils prennent le vol comme les aigles, ils courent et ne se lassent point, ils marchent et ne se fatiguent point.

 

Esther sait attendre, et c'est sans doute ce qui est le plus difficile quand on a besoin de l'exaucement d'une prière. A l'exemple de Sara qui a cru que son corps pourtant âgé pouvait encore accomplir la promesse de Dieu, Esther a cru et attendu que Dieu se manifeste. Elle avait l'occasion de parler avant le temps mais elle ne l'a pas fait. Parfois quand on voit une occasion qui se présente on a tendance à bousculer les choses, car on croit que c'est Dieu qui ouvre soudain une porte. Nous devons être attentifs et concentrés, savoir discerner pour ne pas tomber dans les pièges de l'ennemi. Trop souvent nos desirs sont tellement forts, que ce zèle nous pousse à agir trop vite, comme Sarah et à gâcher le plan. Sachons attendre, nous détendre pendant que Dieu travaille. Ce n'est pas facile, mais il n'y a pas d'autres chemins. Il faut du courage pour attendre, pour résister aux tentations et aux pressions de toutes sortes. Il faut du courage pour tenir quand tout est contraire à ce qu'on attend et que les autres vous regardent perplexes. Mais il faut tenir, rester fidèle et suivre les instructions de Dieu.

 

5/Courage et ténacité

Esther 6:10-12

Le roi dit à Haman : Prends tout de suite le vêtement et le cheval, comme tu l'as dit, et fais ainsi pour Mardochée, le Juif, qui est assis à la porte du roi ; ne néglige rien de tout ce que tu as mentionné.

Et Haman prit le vêtement et le cheval, il revêtit Mardochée, il le promena à cheval à travers la place de la ville, et il cria devant lui : C'est ainsi que l'on fait à l'homme que le roi veut honorer !

Mardochée retourna à la porte du roi, et Haman se rendit en hâte chez lui, désolé et la tête voilée.

 

Esther est perspicace, elle ne se laisse pas détourner de sa mission. En voyant cet épisode, elle aurait pu penser que déjà Dieu avait agit et que sa mission n'avait plus lieu d'être. Elle aurait pu se dire que Mardochée allait être en position de parler au roi et de faire échouer le plan de Haman. Je crois qu'elle y a vu plutôt un encouragement à persister. Elle a compris que Dieu avait commencé à agir et que le timing était bon. Elle a vu le signe que Mardochée et elle étaient en scelle pour barrer la route au plan de Haman. 

Esther a donc continué à dérouler le plan que le Seigneur lui avait inspiré. 

C'est important pour nous aussi de comprendre le timing du Seigneur et les signes qu'Il nous envoie. Je crois que le recours à la prière est le meilleur moyen de s'attendre au Seigneur, de rester sensible à sa voix, à ses interventions de sorte que nous comprenions ce qu'Il fait et ce qu'Il dit.

 

Ceux et celles qui fréquentent l'intimité de Dieu, dans la prière et l'adoration peuvent mieux recevoir et utiliser ce que l'Eternel met à leur disposition. Souvent la victoire dépend de la qualité de nos interactions avec le Seigneur. La victoire dépend de nos positionnements et de nos attitudes. Le courage, la ténacité, la persévérance mais aussi une bonne acuité dans la perception de la volonté de Dieu sont primordiales. On croit souvent que courage rime avec force, mais c'est souvent avec patience et détermination, abandon de soi, et foi que le courage s'articule pour atteindre la victoire.

 

Le jeûne et la prière d'Esther, du peuple et de Mardochée ont été efficaces. Esther trouve dans son coeur le courage de dénoncer devant le roi qui a pourtant signé le décret du projet, l'extermination programmée des juifs.

L'intervention de Dieu, permet sans nul doute au roi de comprendre qu'il a été trompé et manipulé. Esther a réussi; Dieu est en marche, le plan de l'ennemi sera tenu en echec.

 

Esther 7:8

Lorsque le roi revint du jardin du palais dans la salle du festin, il vit Haman qui s'était précipité vers le lit sur lequel était Esther, et il dit : Serait-ce encore pour faire violence à la reine, chez moi, dans le palais ? Dès que cette parole fut sortie de la bouche du roi, on voila le visage d'Haman.

 

Non Esther ne pouvait pas planifier une telle réaction de la part de l'ennemi du peuple de Dieu. La main du Seigneur a sans aucun doute tout orchestré et accomplit sa volonté. Elle a agit juste assez pour planter le décor, mettre en oeuvre la scène , elle s'est impliquée totalement pour faire sa part et ainsi elle a permis à Dieu de faire sa volonté. C'est bien Dieu qui donne la victoire, et il le fait grâce à une femme courageuse, sage, déterminée mais soumise et patiente.

C'est ce qui nous arrive quand nous coopérons avec Dieu par notre courage, même dans les temps difficiles, sachant que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0