Jehovah Jireh

 

Génèse 22:8-14 Abraham donna à ce lieu le nom de Jéhova Jiré. C'est pourquoi l'on dit aujourd'hui: à la montagne de l'Eternel il sera pourvu.


En revisitant ce moment de la vie d'Abraham, je reprends avec délices, les enseignements fondamentaux de ma foi. Je redécouvre la portée de la grâce de Dieu, s'exprimant dès l'Ancien Testament, au travers d'un épisode de vie aussi merveilleux que surprenant.

-Surprenante la demande de Dieu à son serviteur, après qu'il ait patienté si longtemps pour obtenir la promesse -Surprenante aussi la profondeur, l'efficacité de la conviction qui étreint le coeur d'Abraham, qui ne semble à aucun moment destabilisé par cette demande;

-surprenante aussi la réaction de son fils, qui à l'image de Christ se laisse lier sur le bûcher, après avoir porté lui-même le bois de l'holocauste..

-Surprenante enfin, cette obéissance inconditionnelle des deux personnages sur la montagne, où Dieu a finalement pourvu lui-même au sacrifice, montrant ainsi comment Il procèderait, le moment venu au rachat de l'homme perdu.

 

D'un point de vue strictement humain, quand on se souvient qu'Abraham marchait seul avec Dieu, dans sa génération, sans autre appui que les interventions du Seigneur et ses instructions, on réalise à quel point les Ecritures disent vrai quand elles stipulent Romains 10:17 :" la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend de la Parole de Christ". Abraham a entendu et il a cru. Il a agit à partir de ce qu'il a entendu, car la parole a été reçue avec foi, et quelle foi! Abraham a entendu et a été convaincu ! Que sa Parole ait ce même effet sur nous aujourd'hui, provocant ainsi une obéissance de la même envergure que celle du patriarche, afin que la volonté de Dieu soit faite, sur la terre comme au ciel.

 

On ne peut pas s'empêcher de remarquer, comme l'ont fait d'illustres comentateurs des Ecritures avant nous, à quel point, l'obéissance et la soumission d'Isaac ne furent pas moindres. A l'image de notre Sauveur, Jésus Christ, il ne semble opposer aucune résistance au projet de son père. Même si dans un premier temps il s'interroge sur l'animal qui sera sacrifié, le moment venu, Isaac se retrouve sur l'autel. Quelle symbiose entre le père et le fils, qui préfigure bien-sûr du projet de salut pour l'humanité que Dieu a mis en oeuvre au Calvaire, quand les temps sont venus.

 

Cet épisode a raisonné plus particulièrement dans mon coeur, ce matin, parce que le verset 8 est venu me rappeler une vérité fondamentale. Cette vérité confirmée par le verset 14 m'a rappelé à quel point Dieu ne laisse rien au hasard. A sa montagne , il sera pourvu: - Quand les hommes s'étaient révélés impuissants et décevants, Dieu s'est pourvu Lui-même d'un moyen de les sauver et de les ramener vers Lui. "Tous sont pêcheurs et tous privés de la gloire de Dieu. Pas un n'est juste, non pas un seul " , mais ce constat n'a pas tenu notre Dieu en échec.Il a pourvu !

 

-Pourtant, les yeux d'Abraham n'ont aperçu l'agneau du sacrifice que lorsqu'il était déjà sur la montagne, prêt à se soumettre. Une conviction profonde a poussé le patriarche a emprunté le chemin de la soumission vers le salut que Dieu avait préparé. Il ne savait pas comment Dieu allait s'y prendre, mais il sentait que le Seigneur allait faire quelque chose d'extraordinaire.. Il était convaincu... Ce salut est affaire de conviction. L'agneau ne s'impose pas. Dieu a pourvu par lui-même, pour notre salut: il a vu nos besoins, il a pourvu... Jehovah Jireh nous a donné ce dont nous avions le plus besoin: le chemin, la vérité et la vie pour vivre désormais en sa présence, car "sans Lui nous ne pouvons rien faire". Mais ce salut ne s'obtient que par la foi, par une conviction profonde que Dieu est " Je suis celui " dont nous avons besoin.

 

-Cette foi doit nous pousser à nous lever, à nous mettre en marche vers la vérité, à gravir pas à pas, la montagne de la révélation, pour que nos yeux s'ouvrent sur l'ampleur de la grâce de Dieu. Sur cette montagne-là Dieu a pourvu. Tout ce dont nous avons besoin, pour changer, pour entrer dans une autre dimension est là: Dieu a pourvu. Que celui qui doute, soit rassuré: marcher avec Dieu requiert des vertus pour lesquels Dieu a pourvu.Tout ne dépend pas de nous : sa grâce suffira. Son Esprit en nous agira. Le Seigneur a pourvu à notre besoin de vérité, de miséricorde, d'amour, de justice, de paix, de joie, d'abondance de toutes sortes de grâces, et ces fruits, en leur saison apparaîtront, tandis que nous "faisons de l'Eternel nos délices".

 

Ce dont nous avions le plus besoin, c'est d'un changement de coeur: parce que tous nos desseins émanent de ce centre névralgique, au coeur de notre personnalité, c'est là que Dieu a choisi d'intervenir. Rien d'autre n'aurait été efficace. Tant que je vivrai, je ne cesserai de proclamer et de glorifier Dieu pour ce salut ,cette régénération , cette transformation que lui seul peut procurer.. D'autres apportent des paroles, des thèses, des doctrines mais Lui seul peut pénétrer nos coeurs, nous changer vraiment de l'intérieur, aller jusqu'à la racine du mal, nous délivrer de nous-mêmes, de manière durable. Lui seul peut nous redonner notre dignité, notre destinée.. Sa Parole est "puissante et active et vivante et pénétrante".

 

Oui à la montagne de l'Eternel il sera pourvu. Jehovah Jireh a pourvu réellement, comme Lui seul peut le faire à tous nos besoins. Lui seul nous satisfait entièrement, absolument. De quelle autre abondance avons nous besoin qui ne corrompt pas les moeurs mais nous conduit à l'amour, à la paix, à l'altruisme, l'abandon et le don de soi ? L'abondance de biens conduit souvent les hommes à de grands errements et à la ruine de l'âme; mais l'abondance des fruits de l'Esprit en nos coeurs, nous conduit à servir et à vénérer notre Dieu dès maintenant et pour l'éternité.. Et s'il plaît à notre Seigneur d'y ajouter une abondance matérielle, alors nous savons que ce privilège a un but et nous avons les dispositions nécessaires pour le glorifier par l'utilisation de ces biens. Oui à la montagne de l'Eternel, Jéhovah Jireh a pourvu...

Écrire commentaire

Commentaires: 0