Amis...

Jean 15:15

Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.

 

Ce passage implique tant d’éléments fondamentaux de notre foi, que nous ne savons par quoi commencer. D’emblée, nous avons envie de retenir le mot ami, qui implique une relation personnelle, intime voire même privilégiée avec le Seigneur .

Mais commençons par le début : nous sommes connus de Dieu ; Il nous connaît parfaitement, pour nous Il n’est pas seulement Dieu, Il est Abba , Père. Cela fait de nous des enfants de Dieu (Jean 1 :12), et puis Jésus son Fils, est notre grand frère : nous sommes donc des membres de la famille de Dieu. Membres par adoption pleine et entière, depuis que nous sommes nés de nouveau, au moyen de la foi,  et pas seulement parce que nous avons une pratique religieuse.


Nous sommes aussi membres du corps de Christ, l’Eglise dont Il est la tête : à ce titre nous avons des responsabilités et des droits ; nous sommes citoyen du royaume de Dieu, de ceux qui vivent selon les Ecritures  (Jean 4 :4). Les promesses de l’Eternel pour nous sont oui et amen. Nous nous attendons à Lui parce qu’Il est fidèle et ce qu’Il a dit, Il l’accomplit. Nous sommes de ceux qui ont tout en Jésus Christ : bénis de toutes les bénédictions spirituelles, dans les lieux célestes , en Christ Jésus ( Ephésiens 1 :3), élus depuis la fondation du monde, nous avons la rédemption par le sang, la rémission des péchés, nous sommes aussi devenus héritiers…. (Ephésiens 1 :4-7).


Tout cela aurait pu faire de nous d’excellents serviteurs , à la gloire de Dieu. Mais l’Eternel est allé plus loin, Il a conçu un plan beaucoup plus favorable pour chacun de nous. Dieu ne veut pas seulement que nous soyons capable de le servir, mais aussi que nous nous approchions pour le connaître : que nous puissions l’invoquer, lui parler, et le comprendre. De nombreux passages de la Bible nous encourage à bien comprendre ce que Dieu veut, ce qui indique que cela est important pour Lui :

Ephésiens 1 :8 que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d'intelligence , nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu'il avait formé en lui-même,

 

Ce verset nous explique, en effet,  à quel point le Seigneur veut être compris par ses enfants : Il les a même dotés d’une intelligence et d’une sagesse pour y parvenir.  Le serviteur n’a pas absolument besoin de tout comprendre pour servir : il lui suffit de recevoir les ordres et d’obéir. Il peut le faire sans réfléchir et exécuter ses taches sans se poser de question. Ce n’est pas le projet de Dieu pour nous. Bien que nous ne sommes pas capables de tout comprendre, le Seigneur a prévu que nous puissions, au moins en partie, le suivre et volontairement nous mettre à son service.

Comme avec un ami, nous nous confions dans le Seigneur, nous prêtons l’oreille pour recevoir ses conseils,  nous recherchons sa présence, et nous apprécions sa compagnie.  Nous cherchons à nous appuyer sur Lui, nous Lui confions nos secrets..

Nous recevons son amour, sa compassion , ses consolations, sa paix et Il nous procure de la joie. Comme un ami, Il nous est favorable, et sa sagesse ne nous fait pas défaut. Il est fidèle, et honore sa Parole. Il nous fait du bien. Mieux, Il facilite notre recours à son aide, en nous aidant à prier, par son Esprit. Quand nous Lui confions nos soucis, son bras devient puissant pour nous soutenir et Il n’hésite pas à déployer cette puissance pour secourir ses enfants , ses amis :

. Ephésiens 1 : 19 …et quelle est envers nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force …


Parce que nous sommes amis, nous devenons serviteurs. Comment ne pas servir un Dieu si grand, si bon, comment rester indifférent à tant de grâce ? Comme l’apôtre Paul, nous devenons volontiers esclave du Seigneur, en Lui abandonnant volontairement notre vie. C’est par cette relation d’amitié, que le Seigneur nous fait atteindre ce stade de maturité qui se caractérise par une passion pour Lui et pour son royaume. Il nous engage dans une  relation intime et si riche que cette abondance de paix et de joie inonde nos cœurs et nous retient captif.

Comme cet homme de la parabole qui a trouvé un trésor dans un champ et qui va vendre tous ces biens pour acquérir le champ, plus rien ne compte pour nous que de servir le Seigneur, que d’être concerné par tout ce qui le concerne, que d’être entièrement à son service. Cette relation d’amitié avec Dieu supplante tout le reste, elle passe avant tout. Malgré les bourrasques et les difficultés, nos yeux fixent celui que notre cœur aime. Il devient notre raison de vivre, et satisfait les moindres soupirs et aspirations de nos âmes.

Ah ! que c’est bon de se souvenir que Dieu nous veut amis et pas seulement serviteurs : que c’est bon de s’épancher sur Lui, de lui confier nos vies, de s’abandonner tout entier. Que c’est bon de pouvoir répondre à son amour avec un cœur reconnaissant. Que c’est bon de pouvoir comprendre et coopérer avec notre Dieu, de faire ce qui Lui plaît.


 

Écrire commentaire

Commentaires: 0