Cultiver son jardin (suite)

Deutéronome 11:14  

Je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l'arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile

 

Pour cultiver un jardin, il faut de l'eau. C'est un élément essentiel et même une question existentielle. Il faut de l'eau en quantité, mais surtout au bon moment. Rien ne remplace l'eau naturelle qui sait arroser en quantité et en qualité un jardin qui s'épanouit sous le firmament.

 

Manifestement le Jardinnier en Chef, sait produire cette eau et la déverser, en pluie, au bon moment. Cette pluie est donc une bénédiction du ciel, quand elle n'est pas excessive et ravageuse... Les jardins qui en manquent, risquent tout simplement de disparaître.  Il convient donc de s'arranger pour que l'Eternel soit toujours en mesure de nous envoyer ces pluies. Notons, qu'il existe plusieurs sortes de pluies, qui caractérisent les différentes saisons. Nous ne savons pas toujours dans quelle saison nous nous trouvons, mais le Seigneur sait, c'est donc Lui qui peut le mieux nous envoyer la pluie appropriée pour prendre soin du jardin.

 

Notons que cette eau satisfait les besoins des éléments du jardin, en donnant vie à toutes sortes de ressources du sol qui enrichissent et nourrissent. Cette pluie est produite par des nuages qui assombrissent notre ciel. Rarement, il pleut quand le soleil brille et que l'azur atteste d'un ciel net. Il faut donc accepter que le ciel s'assombrisse, que les nuages s'agglutinent  et que le cycle de l'eau produise de la pluie. Si on veut vivre sous un ciel sans nuage, toujours, il nous manquera l'eau nécessaire à la pluie bénéfique.

 

Les orages produisent eux aussi des pluies de l'arrière saison encore plus abondantes que celle du printemps. Il s'agit d'arroser afin que les fruits formés arrivent à maturation, pour être récoltés. Le soleil seul les brûlerait, l'eau abondante est absolument nécessaire, et pas seulement, l'eau que l'on pourrait verser à la surface. Il faut de l'eau qui tombe d'en haut pour pénétrer profondément, de manière à abreuver le sol et à faire monter une sève vitaminée pour amener le fruit à maturité. Cette combinaison eau de pluie et lumière est essentielle et irremplaçable. Même la durée d'ensoleillement est importante à chaque saison, articulée à la bonne quantité de pluie. Quand l'un de ces éléments vient à manquer ou se trouve en trop grande quantité, le jardin risque de souffrir ou d'être détruit en partie. 

 

Notre Dieu sait le dosage nécessaire à notre croissance, et à notre maturation. Il nous engage dans un projet de prospérité qui doit nous permettre de devenir la personne qu'Il a prévue que nous soyons. Il sait nous entretenir, nous émonder pour que nous portions plus de fruit et nous procurer juste assez d'orage et de stress pour que nous ne demeurions pas stérile. Il envoie la pluie, Il se charge de contrôler les différentes saisons de notre vie et les éléments essentiels de chaque période. L'orage en lui-même ne devrait pas nous effrayer, la pluie ne devrait pas nous poser de problème, parce que tout cela s'articule pur créer les conditions de notre croissance (Romains 8:28). 

 

C'est pourquoi nous pouvons nous réjouir des orages, et des épreuves qui nous procurent "un poids éternel de gloire" parce que comme pour le jardin, ces éléments permettent à Dieu de nous transformer, de nous équiper, de faire de nous des vases d'honneur à sa seule gloire !

Écrire commentaire

Commentaires: 0