Un jardin...(1° partie)

Génèse 2:15 

L'Éternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder.

 

Je crois que chacun de nous est le jardinier de sa propre vie. Je crois même que personne d’autre ne peut vraiment entretenir notre jardin à notre place. Mais je suis persuadée que Dieu seul peut nous aider à entretenir ce jardin. Comment faire ?

 

-Romains 12:1-2

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

 

C’est en se courbant devant Dieu, en remettant notre vie entre ses mains que nous parvenons à cultiver ce jardin en profondeur. Avant que les fruits puissent pousser il faut que la terre soit en bonne santé, que la qualité du terreau soit excellente.  Il faut veiller à ce que les parasites ne viennent pas affecter la semence et le potentiel de la terre. Il faut veiller à ce que le vieux levain du péché ne vienne ni affecter le développement de la graine ni pourrir la terre. Tout cela risque de compromettre les productions.

 

Le Seigneur l’a bien explicité : c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle. Il faut donc veiller à l’état de notre coeur. Pour cela, il faut s’en remettre à Dieu. Il faut lui soumettre totalement tout ce qui nous concerne afin qu’Il soit en mesure de nous diriger vers sa volonté. 

 

1 Thessaloniciens 5:23

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ !

Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera.

 

C’est à Dieu que nous remettons le soin de nous aider à sanctifier notre jardin. Pas seulement le jardin intérieur, nos pensées et nos désirs, mais notre être tout entier, car tout en nous génère des éléments potentiellement dangereux, aux effets plus ou moins indésirables et gênants. Il est donc essentiel de recourir à l’aide de Dieu, de dépendre de Lui afin qu’Il nous dirige et nous aide à entretenir notre jardin.

 

D’autre part, Dieu est le seul capable de nous changer de l’intérieur, et de nous changer en bien. D’autres éléments de notre environnement peuvent nous influencer et générer en nous des changements ou des évolutions, mais ils n’agissent pas toujours dans le sens d’une bonne maturité. 

Quand Dieu orchestre les éléments de notre vie et peut nous conduire, tout ce qu’Il fait contribue à notre bien.

Romains 8:28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Ainsi donc, si nous avons la responsabilité de cultiver notre jardin, nous avons aussi le devoir de nous soumettre à Dieu pour que cet entretien soit efficace. L’Eternel nous a laissé la liberté de choisir le jardinier, mais ne nous y trompons pas, ce choix est, en réalité, très restreint. Si nous nous fions à nos propres capacités, nous allons tout droit à l’échec !

 

Proverbes 3:5-7 Confie-toi en l'Éternel de tout ton coeur, Et ne t'appuie pas sur ta sagesse ;

Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers.

Ne sois point sage à tes propres yeux, Crains l'Éternel, et détourne-toi du mal :

 

Il est donc clair que nos compétences personnelles sont insuffisantes pour cultiver et garder notre jardin ! La crainte de l’Eternel, la volonté de lui plaire, nous pousseront à nous soumettre à sa volonté et donc à l’établir jardinier en chef de notre jardin.

Las ! Cela ne signifie pas que nous lâchons le commandement entre ses mains et que nous demeurons passivement à contempler son action. L’entretien du jardin requiert notre participation active, au contraire. Seulement, il faut comprendre à quel niveau nous intervenons et comment.

 

Les principes, les approches, les outils, les saisons, le plan d’ensemble, le jardinier en chef s’en charge. La mise en oeuvre sur le terrain, l’application concrète des mesures décidées nous incombent. Notre obéissance, notre coopération personnelle sont indispensables. Ainsi nous sommes partenaires, ouvriers avec Dieu dans cette affaire. Jésus l’a bien expliqué à ses disciples dans l’Evangile de Jean:

Jean 15:7-8

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

 

Notre jardin ne peut porter du fruit que lorsque la terre est imprégnée de la Parole de Dieu. Quand nous avons choisi le jardinier, il reste encore à bien recevoir ses conseils et ses instructions, pour les appliquer à la terre, de sorte qu’elle porte du fruit. Il est essentiel que la Parole puisse avoir une action constante sur la terre, car elle contient les principes actifs dont le jardin a besoin pour se développer sainement:

Hebreux 4:12

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.

 

C’est donc à partir de la Parole, des instructions pertinentes, riches, puissantes du jardinier que notre terre ensemencée va porter du fruit, tout en se gardant des parasites et des petits renards qui viennent dévorer la vigne, à notre insu.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0