FEMMES LIBRES

 Tous les humains ont été créés libres, tous, les femmes y compris. Cette liberté  a été perdue dans une transaction célèbre entre le serpent et Eve (Génèse 3:1-6). La femme y a tout perdu en même temps que toute l'humanité (Génèse 3:16). Elle a perdu beacoup, dans cette affaire, dans le domaine de ses relations à Dieu, comme l'homme, la communion avec son Créateur, la vie en sa présence, la vie dans l'atmosphère parfaite du jardin, la vie sans labeur, dans la provision complète de Dieu. Elle a perdu beaucoup aussi, dans ses relations avec l'homme, devenant son obligé, vivant dans son ombre, sans sa confiance, loin de la destinée première que Dieu lui avait assignée. Elle a perdu aussi dans sa relation avec ses enfants :  déception profonde quand Dieu la confrontée à son ennemi et lui a assignée une tâche de reproduction de l'humanité dans la douleur, douleurs terribles après le premier assassinat de l'humanité.

 

 Cette transaction première entre Eve et le serpent a donc privé la femme de tout un pan de sa destinée et lui a rajouté assez de misère pour que son statut n'ait plus rien d'enviable. Cependant, grâces soient rendues à notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ, par sa vie et son sang versé, Il nous a réconciliées avec Dieu et nous a procuré la paix avec Dieu. La culpabilité et la puissance du péché ont été retiré et nous avons été rachetées.

Notre liberté nous a été rendues. Plus encore que les hommes, nous devons prendre conscience de ce que nous avions perdu et de ce qui nous a été restauré. Nous ne pouvons pas ignorer le sacrifice de Jésus sur la croix, et le sang qui a coulé pour nous racheter. Désormais, femme tu es libre; libre de vivre dans la présence de Dieu, comme Eve, libre d'apporter tout le bonheur que Dieu avait prévu à ton mari et à ta famille, libre de servir Dieu sans limite.

 

Nous sommes libérées pour vivre et marcher par l'Esprit, (Galates 5:25) sans être à nouveau sous le joug du péché. Plus personne ne nous remettra, par la manipulation diabolique, sous le joug de la culpabilité, car le sang qui a coulé nous donne la victoire et l'autorité sur toutes les oeuvres de l'ennemi (Luc 10:19). Cette marche dans l'Esprit nous garantit une vie dirigée par l'Esprit et donc productive, saine, dans le cadre de la destinée que Dieu a prévue pour chacune, avec son secours, sous son regard, en exerçant tous les talents et dons spirituels que Dieu nous a donnés. Aucun humain, ne peut nous garantir une telle vie, une vie d'accomplissements, de satisfactions, de progrès en toute circonstances, dans une connexion divine permanente. Les jeunes femmes d'aujourd'hui ont besoin d'entendre ce message. Elles ont besoin de savoir qu'elles n'ont pas à perdre leur dignité, à se donner au premier venu, cherchant un amour idéal que l'on ne trouve qu'en Dieu. 

 

C'est quand on a reçu l'amour de Dieu, quand on est pétrie de son message, remplie de sa sagesse, dirigée par son Esprit, qu'on peut beaucoup mieux, prendre sa place  dans le foyer, dans l'Eglise et dans la société, au service de son Dieu. L'avenir de la femme est donc en Dieu, résolument...

Écrire commentaire

Commentaires: 0